REVUE EXTERNE A MI-PARCOURS DU PLAN STRATEGIQUE NATIONAL DE LUTTE CONTRE LA TUBERCULOSE 2018-2020

La revue externe à mi-parcours du Plan stratégique national de lutte contre la tuberculose 2018-2020 a été lancée le 14 novembre 2019 en présence du Représentant de Son Excellence Monsieur le Ministre d’État, Ministre de la Santé et du  Conseiller Spécial du Chef de l’État en charge de la Couverture  universelle maladie.

 

Elle s’est déroulée du 15 au  30 Novembre 2019, à travers 16 provinces sur les 26 que compte notre pays.

Les différentes équipes d’évaluateurs mise en place pour cette revue ont été déployées sur terrain dans les 16 provinces ci-dessous : Kongo central, Kinshasa, Kwilu, Maï-Ndombe, Equateur, Kasaï centrale, Kasaï Orientale, Haut Katanga, Lualaba, Haut Lomami, Maniema, Nord Kivu, Sud Kivu, Tshopop, Taganyika et Sankuru.

Cette revue externe a eu pour objectif  principale de mesurer les performances du programme national de lutte contre la tuberculose en vue de l’élaboration du nouveau Plan Stratégique  National de Lutte contre la Tuberculose en phase avec la stratégie « END TB »

Les équipes d’experts ont eu à évaluer :

  • L’organisation et le fonctionnement actuel du programme ;
  • La couverture des activités de lutte contre la tuberculose en RD Congo ;
  • L’ampleur actuelle de la tuberculose sensible, de la co-infection TB-VIH, de la TB-MR, de la TB pédiatrique, TB com ainsi que les tendances de la TB ;
  • La disponibilité et les capacités des ressources humaines, la disponibilité des ressources financières, la capacité de mobilisation financière et la logistique;
  • L’approvisionnement, la gestion et la distribution des médicaments et autres intrants nécessaires
  • Les capacités des laboratoires et le fonctionnement du réseau national des laboratoires à travers le pays ;
  • Le système de S&E (la production, la gestion des données ainsi que l’utilisation) ;
  • La gestion de la tuberculose multi résistante dans le pays ;
  • Les capacités du programme dans la recherche opérationnelle ;
  • La mise en œuvre des nouvelles approches ainsi que leurs contributions dans la lutte contre la TB (recherche active auprès des populations spéciales, investigation des contacts, dépistages actif par Unité Mobile) ;
  • Le niveau de satisfaction de la population par rapport aux services fournis par le PNLT ;
  • Les mécanismes de collaboration et de coordination dans le cadre du partenariat à tous les niveaux du système de santé ;

A l’issue de cette évaluation, une séance de restitution a été faite à son Excellence Monsieur le Ministre d’Etat, Ministre de la Santé, séance durant laquelle plusieurs recommandations ont été formulées à l’endroit du Gouvernement Congolais, des différents partenaires et du PNLT.

Au Gouvernement :

    1. d’accélérer la mise en place du cadre de redevabilité multisectorielle en faveur de lutte contre la tuberculose ;
    2. de mettre en place des financements innovants pour accélérer l’accès aux services de santé de base (TB) ;
    3. de doter chaque Zone de santé d’au moins une machine GeneXpert MTB\RIF (plateforme permettant le diagnostic de plusieurs maladies tels que la TB, l’hépatite, Monkey pox, détection de la charge virale et le EID,…) dans le cadre de renforcement du système de santé (plateau techniques multifonctionnels) ;
    4. d’assurer l’achat d’au moins 50% des besoins nationaux d’antituberculeux de 1ère ligne, cartouches Xpert et autres intrants Labo ;
    5. de renforcer la gouvernance pour améliorer l’absorption des ressources mobilisées.

Aux partenaires :

    1. d’appuyer la mise en œuvre du cadre de redevabilité multisectorielle et s’y aligner ;
    2. d’accompagner le pays dans le renforcement du système de santé en accélérant l’extension de la couverture en soins de santé de base (Microscopes, Xpert, Radiographie, TB LAMP, TB LAM……) ;
    3. de poursuivre l’approvisionnement du pays en antituberculeux tout en prenant en compte les droits de l’homme, des patients, l’éthique et l’équité dans la distribution ;
    4. d’accompagner le pays dans le renforcement de la gouvernance pour améliorer l’absorption des ressources pour une grande efficacité.

Au PNLT :

    • d’élaborer un Plan Stratégique National robuste et ambitieux permettant de résoudre les problèmes qui entravent la mise en œuvre des objectifs de la stratégie Mettre fin à la Tuberculose :
    • Mettre en œuvre tourtes les approches innovantes pour améliorer la couverture afin d’identifier les cas manquants ;
    • Renforcer la qualité des soins dispensés aux malades TBMR pour accroitre le taux de guérison ;
    • Accélérer la mise en œuvre des interventions de la prévention de la tuberculose (TPI) ;
    • Collaborer avec les institutions de recherches pour la production des bases factuelles nécessaire pour la décision stratégique au PNLT ;
    • Renforcer le système de suivi et évaluation pour la production des données de qualité ;
    • Améliorer la bonne gouvernance pour mieux absorber les financements reçus ;
    • Participer à la mise en place du cadre national de redevabilité multisectorielle.
Ainsi en répondant positivement et efficacement à ces recommandations que la RDC par le Ministère de la Santé à travers le PNLT pourra se mettre en phase d’élimination de la tuberculose à l’horizon 2030.

.

Image 1 parmi 36

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *